Biographie

Casting 2017Originaire de Québec, Jonathan Gagné est un jeune ténor lyrique au talent prometteur qui vient tout juste de terminer un baccalauréat en interprétation du chant classique, à l’Université Laval, sous les enseignements de Patricia Fournier. Il est présentement étudiant à la maîtrise à la Schulich School of Music de l’Université McGill dans la classe de chant du ténor canadien John Mac Master.

Dès ses débuts dans le monde de la musique classique, Jonathan a su s’impliquer rapidement dans les productions d’opérettes du programme de musique du Cégep de Sainte-Foy grâce à sa passion, sa détermination et à une aisance naturelle pour l’art de la scène.

Guidé par sa soif du défi et encouragé par ses professeurs, Jonathan a remporté une médaille d’or au concours de musique de La Capitale en 2013, après seulement un an et demi d’apprentissage du chant lyrique. En 2015, le jeune chanteur a obtenu un deuxième prix au Concours d’art lyrique de « La Relève musicale de Québec » et était de la finale nationale du Concours de musique du Canada, à Vancouver.

Parmi les rôles qu’il a interprétés au début de sa formation, on retrouve « L’abbé Bridaine » des Mousquetaires au Couvent de Louis Varney, « Le Vice-roi » de La Périchole de Jacques Offenbach et « Florestan de Valincourt » de l’opérette Véronique d’André Messager. De plus, Jonathan s’est fait remarquer pour sa juste interprétation du prêtre « Frollo » dans la comédie musicale Notre-Dame de Paris à la salle Albert-Rousseau, en 2015.

En 2016, après une transition fructueuse de baryton à ténor, Jonathan a rayonné par son interprétation du rôle d’« Eisenstein » dans La chauve-souris de Johann Strauss II, présentée en mars 2017 par l’Atelier d’opéra de l’Université Laval. La même année, on a pu l’entendre au Palais Montcalm, comme soliste dans la « Messe à 4 voix, op. 4 » de Saint-Saëns.

En 2017, Jonathan a fait ses débuts comme soliste à l’Opéra de Québec comme « André Nault » dans Louis Riel d’Harry Somers, ainsi que « Matteo Borsa » dans Rigoletto de Verdi.

En mars 2018, le jeune ténor a brillé par son élaboration du roi « Ouf 1er » dans l’opéra bouffe L’Étoile d’Emmanuel Chabrier, présenté par l’Atelier d’opéra de l’Université Laval aux festivités du 125e anniversaire du Château Frontenac, ainsi qu’à la faculté de musique. Il s’est démarqué « avec une présence vocale et scénique indéniable […] à la hauteur de ce personnage on ne peut plus coloré » (Journal Le Fil).

Il s’est vu confié à l’Opéra de Québec les rôles d’« André Nault » dans l’opéra Louis Riel de Somers, et de « Borsa » dans Rigoletto de Verdi. Au cours des derniers mois, le jeune ténor incarnait le « Messager philistin » dans Samson et Dalila à l’Opéra de Rimouski ainsi que les rôles du « Premier prêtre » / « Premier homme en armure » (Die Zauberflöte) et de « Ruggiero » (La liberazione du Ruggiero) à Opéra McGill. À l’oratorio, il chanta comme soliste dans le Magnificat de Bach, ainsi que dans la Première cantate de Noël sous la baguette du maestro Dany Wiseman.

Tout récemment, il incarnait « Abdallo » dans Nabucco de Verdi à l’Opéra de Québec et était soliste dans le Requiem de Mozart avec le chœur Anima Musica.

Prochainement, Jonathan sera un des solistes de la Brigade lyrique durant le Festival d’opéra de Québec.

 

%d bloggers like this:
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close